Château Plaisance


Si dans le vignoble de Fronton la réputation des vins de Château Plaisance n’est plus à faire, le parti-pris vertueux adopté par Marc Penavayre pour la culture de ses vignes mérite qu’on y insiste.


Un patrimoine génétique

Château Plaisance se trouve au cœur de Vacquiers, petit village proche de Toulouse qui est aussi le point culminant du vignoble de Fronton. Le domaine est exploité depuis plusieurs générations, d’abord en polyculture puis en viticulture exclusive à partir de 1971. Un nom lui est indissociable : celui des Penavayre, avec Louis d’abord, puis Marc aujourd’hui et Thibaut demain. Certifié bio depuis 2008, l’exploitation s’inspire également des principes de la biodynamie. Les vinifications sont concentrées sur la production de vins naturels bien ancrés dans la pleine expression du terroir et de son cépage spécifique : la Négrette. Le domaine est en lui-même un conservatoire : la parcelle « La Bosse » en réunit aujourd’hui 42 variétés différentes. Ce patrimoine en fait une réserve génétique d’exception où pourrait se remodeler tout l’intérêt viticole de l’appellation Fronton.

Des vins naturels

Le vin c’est d’abord la vigne. Ce que Marc Penavayre promeut en premier rang, c’est son terroir. Car Vacquiers, ancien fort médiéval, est établi sur une butte naturelle qui domine les vallées du Tarn et de la Garonne. Sur les flancs de ce relief naturel se répartissent les 26 hectares de vignes de Château Plaisance. Les sols où elles puisent leur sève sont faits de galets roulés, de boulbènes et de rougets que le Tarn préhistorique déposa en des temps immémoriaux. Il s’agit là d’une terre ancestrale qui appelle au soin et au respect de sa richesse géologique. La garder vivante, la restaurer pleinement dans sa biodiversité est la tâche inlassable de Marc Penavayre. De ce sol unique, préservé dans la plus haute expression de ses ressources, le vigneron extrait des vins naturels qui sont certainement les plus passionnants de l’appellation. Car la préservation des cépages autochtones redouble souvent la recherche de vins authentiques.

Des cuvées rares

À Château Plaisance la Négrette mène la danse et s’habille des noms les plus expressifs du terroir. Dans l’Alabets elle se livre en toute nature, tandis qu’avec Tot Çò Que CalTout Ce Qu’il Faut – elle s’accompagne d’un mûrissement de deux hivers en foudre. Avec Thibautla cuvée du Pitchou – elle se structure d’une part de Syrah et d’un élevage de deux hivers en barriques. Mais comme la réputation des vins de Château Plaisance n’est plus à faire, c’est sur les cuvées rares du domaine qu’il fait bon se concentrer. On y débusque un Negret Pounjut, cépage endémique et presque oublié de Fronton, donnant un vin léger et bien fruité. On y relève un vin aux amertumes et longueur typiques, le Rend Son Jus, tiré de vieux gobelets de Jurançon noir. Parmi les doux, hors appellation, un 100% Sémillon côtoie un envoutant 100% Muscat de Hambourg, dont l’éclat rosé annonce l’ampleur aromatique. Et pour conclure le tableau sur le fruit et la vivacité liquoreuse, vient le Serapias, un 100% Négrette muté sur grain. Si l’offre semble aussi volubile qu’éclatante, elle se résume en une seule vérité : celle de rencontrer le vin, le vrai vin du terroir de Fronton.

en savoir + Les Vins de Fronton


Château Plaisancelocaliser Situer sur la carte
Place de la Mairie
31340 Vacquiers

telephone 05 61 84 97 41