Domaine Cinq Peyres

Vins de Gaillacbio et biodynamique


Situé dans le vignoble de Gaillac, le domaine Cinq Peyres est à l’origine l’œuvre de Charles Bonnafont, jeune vigneron de 25 ans. Le domaine qui bénéficie d’une topographie et d’un paysage remarquables est entièrement exploité en agriculture biodynamique.


Où faune et flore foisonnent

Le site où prospère le vignoble du domaine Cinq Peyres est enchanteur. La maison et le chai dominent une vague de coteaux sur lesquels s’épanouit une végétation foisonnante de diversité. Entre les rangs de vignes, les semis de phacélies, trèfles, céréales, épeautre, fèves ou radis croissent joyeusement. Participant à l’enrichissement et à l’ameublement des sols, cette flore témoigne également de la bonne vitalité d’un terroir où les substrats argilo-calcaires alternent avec l’affleurement de nappes plus minérales sur les reliefs. En contrebas, dans les plis du paysage, le sol révèle une souplesse de bel augure. À y regardant de près l’évidence s’impose : toute une faune ouvrière aère et enrichit inlassablement une terre parfaitement soignée et naturellement amendée.

Où la viticulture est de haute couture

Sur les sols de Cinq Peyres, épousant les vagues du relief, jeunes et vieilles vignes semblent heureuses et libres de prospérer. Mauzac et Loin de l’Œil pour les blancs, Duras, Braucol, Syrah ou Merlot pour les rouges, ont trouvé à cet endroit un terroir et une topographie entièrement dédiés à leur pleine expression. L’apparente liberté dont le potager cultivé en permaculture pourrait être le résumé cache en réalité une entreprise de haute couture environnementale. À cette enseigne le raisin prépare des jus d’exception. Les vins du domaine Cinq Peyres sont la pleine expression de la terre, de la vigne et du fruit. Aucun intrant ne vient troubler le concert des bouquets ni la brillante couleur des robes. Toute la nature chantante est concentrée et tenue vivante dans les cuves de vinification et le chai d’élevage où les levures autochtones assurent le travail de fermentation.

Où les vins sont le reflet du terroir

À la dégustation, l’œuvre de la nature guidée par le vigneron se révèle concertante. La cuvée Antidote, où Mauzac et Loin de l’Œil chantent à l’unisson, fait jouer en robe d’or clair la mélodie des blancs. La cuvée Cap de Beaux alliance plus serrée du Mauzac et du Loin de l’Œil, se pare des subtils contrepoints que lui confère le passage en fûts de chêne ou d’acacia. Le rosé Arrosé  trouble avec bonheur les papilles par ses accents de sucre résiduel que la fermentation naturelle a gentiment préservés. Avec la cuvée Antoine, le Loin de l’Œil emprunte aux abeilles du domaine les arômes de miel et l’évocation du verger. L’Impeccable quant à lui concentre la puissance harmonieuse du Merlot et de la Syrah, nuancée par de subtils accents de Duras et Braucol. Et que dire d’A Cappella, où le 100 % Braucol effleure le nez d’une pointe de verdure subtilement emballée dans le mûrissement des fruits puis des épices. Dans ce beau domaine, tout le travail du vin passe d’abord par l’amour de la terre et de la vigne, et par le respect de la biodiversité.

en savoir + Les vins de Gaillac