Château de Mayragues


Édifié sur un très ancien domaine du vignoble de Gaillac, le Château de Mayragues est déjà en soi une perle architecturale du XIIe siècle parfaitement restaurée. Exemplaires de la viticulture biodynamique, les vins qui y sont produits sont une expression tout à la fois créative, cohérente et maîtrisée de l’AOC.


Un domaine pionnier en biodynamie

Lorsque Alan et Laurence Geddes firent l’acquisition du Château de Mayragues en 1980, l’édifice était en ruines. L’ouvrage du XIIe siècle, réhabilité à la Renaissance, n’avait plus pour toit et charpente que les nuages et le ciel. Ainsi débuta un chantier de restauration qui s’accompagna de la reprise en main du domaine viticole. Les vignes n’étaient alors peuplées que d’hybrides dédiés à la production massive de vin de table. La décision radicale s’imposait : Alan Geddes procéda à l’arrachage de pieds sans caractère pour rendre à leur terre des cépages autochtones comme les Braucol, Duras ou Mauzac. Et comme l’homme avait le sens de l’anticipation, il s’établit pionnier de l’agriculture bio puis biodynamique dans le vignoble de Gaillac. La première cuvée fut embouteillée en 1982. Dès lors le chantier ne s’arrêta plus.

Entre élégance et cohérence

Les vignes du Château de Mayragues s’étendent sur 13 hectares. Elles occupent le coeur d’un plus vaste domaine où 90 hectares de bosquets et de champs assurent leur protection. Aujourd’hui c’est Duncan Geddes, le fils, qui supervise l’ensemble de l’exploitation. Anne, sa sœur, a également pris la relève et l’accompagne dans la gestion du domaine. Leur passion est identique à celle de leurs parents. Ils veillent sur leurs vins comme toute la famille a veillé sur le château dont la parfaite restauration est déjà une œuvre en soi. Pièce maîtresse de l’architecture des lieux, il réhausse par sa présence historique la noblesse du travail conduit ici. Car les vins du Château de Mayragues sont élevés non seulement dans le respect d’une terre ancestrale, mais ils révèlent également une élégance et une cohérence en parfaite expression de l’histoire et du lieu.

Un élevage finement réglé

Dans le chai les vins sont élevés en cuve ou en barriques. La gamme se structure en deux rouges, deux blancs secs, un blanc doux et un effervescent issu de la méthode ancestrale. De temps en temps un rouge ou un rosé complètent le travail de vinification. Tous valorisent les typicités de l’AOC : les blancs sont vinifiés en 100 % Mauzac ou en 100 % Loin de l’Œil. Les rouges sont issus des mariages entre Duras et Syrah ou Braucol et Cabernet. La méthode ancestrale s’exprime en 100 % Mauzac. Le doux, élevé en fûts, est la pure expression du Loin de L’Œil dont le choix attentif du bois d’acacia préserve l’intégrité aromatique. Dans ce concert se glisse en secret un superbe vin de voile, l’Ambre de Mayragues, tantôt 100 % Mauzac, tantôt 100 % Loin de l’Œil selon le millésime. Plus subtil encore, une eau de vie distillée chez Laurent Cazottes vient sublimer l’ensemble. Sincérité et passion, puissance et velours, règnent dans chacun de ces vins. Ils sont le fruit d’un esprit de famille où générosité, courage et justesse s’expriment spontanément. Ces qualités se distinguent parfaitement dans l’élégante écriture manuscrite qui signe les vins du Château de Mayragues.


Château de MayragueslocaliserSituer sur la carte

telephone